Après trois années d’existence, ECIU University voit son modèle renforcé. Le 27 juillet 2022, suite à un appel à projets ouvert quelques mois plus tôt, la Commission européenne a livré les noms des Alliances dites “Universités européennes” lauréates pour cette deuxième phase de développement. Avec un budget de 272 millions d'euros provenant d'Erasmus+, seize universités européennes existantes vont continuer à bénéficier d'un soutien financier. C’est le cas d’ECIU University, dont est membre le Groupe INSA. L’Alliance se voit dotée d’un budget de 14,4 millions d'euros pendant quatre ans.

ECIU University, qui réunit 14 établissements (12 membres et 2 associés), oeuvre à la construction d’un nouveau modèle universitaire, où la résolution de challenges interdisciplinaires co-construits avec des partenaires externes s’inscrit au cœur de nouveaux parcours d'apprentissage flexibles et des activités de recherche et d’innovation.

Micro-certificats et approches par challenge


Pour cette nouvelle phase de développement, ECIU va renforcer trois concepts innovants dans le domaine de l’éducation, que l’Alliance défend depuis sa création : les parcours d'apprentissage flexibles, les micro-certificats et l'approche basée sur les challenges.

Les parcours d'apprentissage flexibles sont le cœur de l'écosystème de l’Alliance qui entend faire évoluer le traditionnel "diplôme" par un passeport de compétences européen. Les membres d’ECIU University continueront ainsi à travailler sur des parcours entièrement basés sur les choix et les besoins des apprenants.

En parallèle, le développement de micro-certificats, autre pierre angulaire du projet, va se poursuivre. Dans les années à venir, la majorité des universités membres d’ECIU commenceront à délivrer des micro-certificats, assurant ainsi l'avancée nécessaire dans le mouvement européen des micro-certificats.

L’approche par challenge se verra elle aussi renforcée. Depuis la création de l’Alliance en 2019, plus de 400 étudiants et plus de 100 enseignants et membres du personnel ont participé à la résolution de plus de 60 challenges proposés par l'industrie, les villes et les communautés. Au cours des premières années, les challenges étaient axés sur l'objectif de développement durable n° 11 "Villes et communautés durables". Dans la phase qui s’ouvre, ils couvriront un plus grand nombre de problématiques sociétales et environnementales.

L’approche par challenges, développée dans le cadre d’ECIU University et déclinée dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation, est un formidable accélérateur des transformations déjà à l'œuvre dans le Groupe INSA. Elle stimule les liens avec nos écosystèmes régionaux et renforce notre dynamique européenne, mettant l’impact sociétal de nos actions encore davantage au centre de notre stratégie”, souligne Marie-Agnès Détourbe, coordinatrice de l’Alliance pour le Groupe INSA.

ECIU University va devenir un écosystème de milliers d'apprenants, de centaines de membres du personnel et de parties prenantes externes, créant un impact sociétal durable en Europe”, détaille Sander Lotze, directeur de l’Alliance.

Visitez le site d'ECIU University

Objectif 60 Alliances en 2025
Les Alliances dites “Universités européennes” sont des alliances transnationales réunissant en moyenne neuf établissements d'enseignement supérieur, qui peuvent inclure différents types d'établissements. Ensemble, ces établissements trouvent de nouveaux modes de coopération structurelle, durable, systémique et à long terme en matière d'éducation, de recherche et d'innovation à l'échelle de toute l'Europe.

Les Alliances sont financées par l’Union européenne et soutenues en France par France 2030. Elles suivent une stratégie de long terme et visent à offrir de nouvelles opportunités d’apprentissage, de recherche et d’innovation.

Avec les 24 alliances sélectionnées en 2020, ce sont désormais 44 universités européennes au total qui fédèrent 340 établissements d'enseignement supérieur situés dans les capitales et régions reculées de 31 pays. L’objectif est d’aboutir, au niveau de l’Europe, à 60 universités d’ici à 2025.