Objectif

Former des ingénieurs en biotechnologie, capables de réaliser des analyses sur des contenus biologiques, de développer des outils diagnostics en santé ou en cosmétique, de maintenir un niveau de qualité requis sur des produits biologiques, de concevoir et de piloter des installations industrielles, de maîtriser la mise en place, le suivi de croissance, l’optimisation et la conservation des cultures procaryotes et eucaryotes en réacteurs pour des applications en pharmacie ou en cosmétique.

FORMATION

3e année

Acquisition des bases en chimie, biochimie, microbiologie, génétique, physiologie humaine et végétale, culture cellulaire, etc. Outre l’acquisition des connaissances fondamentales, l’accent est mis sur l’acquisition de compétences pratiques : bonnes pratiques de fabrication, de culture in vitro, maîtrise de différentes techniques de mesure, etc. Par ailleurs, des notions de mathématiques, d’informatique et de physique (énergie, mécanique des fluides, acquisition et traitement d’image) sont introduites, permettant au futur ingénieur d’être à l’aise dans un milieu professionnel où se croisent des compétences multiples.

5e année

La dernière année comprend deux options : (1) Innovation en santé et en cosmétique, (2) Bioproduction. Cette seconde option est proposée en alternance en partenariat avec le Groupe IMT (www.groupe-imt.com), spécialiste de la formation professionnelle pour la pharmacie. Elle forme des ingénieurs immédiatement opérationnels pour la production d’actifs par biotechnologies, pour les entreprises de la pharmacie (vaccins, protéines recombinantes, anticoprs monoclonaux, etc.) et de thérapies géniques et cellulaires.

Tout au long de ces trois années, la préparation à la vie en entreprise est un axe majeur de la formation : communication orale et écrite, gestion de projet, management et économie de l’entreprise, culture des risques en entreprise, management de la qualité, sensibilisation à l’éthique, réglementation.

La mise en pratique des apprentissages se fait à travers des projets, qui se poursuivre d’année en année, dans lesquels l’étudiant prend successivement le rôle de technicien, d’ingénieur, puis de manager.

STAGES INDUSTRIELS

Au cours des trois années de spécialité, l’élève ingénieur effectue trois stages obligatoires : (1) en troisième année, un stage ouvrier s’il n’a jamais eu de contact avec l’industrie ou un stage de technicien s’il a déjà fait un stage, d’une durée de 4 à 12 semaines, (2) en quatrième année, un stage d’assistant ingénieur d’une durée de 8 à 16 semaines, (3) en cinquième année, un stage d’ingénieur d’une durée de 24 semaines. Ces stages peuvent se faire dans l’industrie ou des laboratoires de recherche.

INTERNATIONAL

Un séjour (stage ou échange de semestre) d’une durée minimum de 2 mois est obligatoire pour obtenir le diplôme d’ingénieur.

RECHERCHE

La spécialité Technologies du Vivant, intégrant des enseignements de haut niveau, permet aux étudiant.e.s de faire des stages en laboratoire de recherche, et de poursuivre en doctorant, si cela correspond à leur projet professionnel.

DÉBOUCHÉS

L’ingénieur diplômé en Technologies du Vivant de l’ESITech occupe des fonctions d’ingénieur recherche et développement, ingénieur industrialisation, ingénieur process, ingénieur qualité, dans les grands groupes industriels des secteurs de la pharmacie, des dispositifs pour la santé, de la cosmétique, des biotechnologies ou chez leurs sous-traitants.